Essai Audi A7 Sportback 3.0 TDI competition

Les 25 ans écoulés depuis l’Audi 100 TDI présentée pour la première fois au salon de Francfort en 1989 ont permis à la marque aux anneaux d’écouler plus de 7,5 millions de voitures arborant les célèbres trois lettres. Ce savoir faire, en dépit de tous les maux qu’on prête au diesel, Audi n’est pas prêt à l’abandonner; bien au contraire même. Le constructeur allemand mise sur les nombreuses technologies de dépollution qu’il maîtrise pour conquérir ou améliorer encore sa présence sur de nombreux marchés, tels les USA ou la Chine. Et comme pour prouver cette ambition, elle offrira à la rentrée une déclinaison « competition » à l’A7 Sportback 3.0 V6 bi-TDI que nous avons pu essayer en avant première. Cette évolution est construite sur une évolution du moteur connu pour animer le RS Q5 ou encore l’A6 Allroad et qui développait jusqu’alors 313 déjà vigoureux chevaux. Dans la nouvelle A7, il en offre désormais 320 et, pour ce modèle particulier, jusqu’à 346.

 

  Audi A6 2.0 TDI 190 ch ultra 2014 : nouveau diesel « ultra » sobre

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*