Essai Audi S1 : l’attraction intégrale

La plaisanterie A1 Quattro a assez duré. La marque aux anneaux nous refait le coup de la citadine 4×4 mais cette fois, le cahier des charges est celui d’une automobile appelée à être commercialisée au-delà du cadre de la série limitée élitiste. La S1 est enfin arrivée avec un peu moins de chevaux sous le capot, mais aussi plus de confort et une motorisation améliorée. Ne la méprisez surtout pas, on a rarement vu un engin aussi addictif dans le segment B. Premium ou non.

 

  Audi S1 : sur-vitaminée, la petite !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*