Retrait de permis : comment assurer une voiture sans permis ?

Le retrait de permis limite les possibilités d’un conducteur. Si ce retrait est courant après une infraction au Code de la route, ses effets sont immédiats, et peuvent s’étendre sur plusieurs jours ou plusieurs mois. Dans certains cas, il est cependant possible de continuer à conduire une voiture sans permis. La voiture que vous utilisez doit obligatoirement être assurée. Comment assurer ce type de véhicule ? Nous vous disons tout dans cet article.

Assurer une voiture sans permis : quelles modalités ?

Si votre permis vous a été retiré, vous pouvez commencer à chercher des solutions pouvant améliorer votre situation. Les recours dépendront bien entendu des raisons pour lesquelles le document vous a été retiré. Il est cependant possible de continuer à conduire une voiture sans permis.

Cela nécessite d’être assuré, au même titre que l’utilisation de n’importe quel véhicule. Afin de continuer à vous déplacer, vous pouvez choisir une assurance voiture temporaire qui pourra fonctionner à la journée, à la semaine ou encore au mois, selon vos besoins.

Cette assurance vous dépannera et pourra notamment s’appliquer à toutes les voiturettes sans permis. Il suffit généralement d’enregistrer la carte grise au nom d’un tiers. L’assurance sera automatiquement à son nom.

Pensez toutefois à avertir votre assureur. Il pourra vous conseiller des alternatives, et sera en droit de refuser votre demande de couverture si cela ne correspond pas à la politique de la structure. Le refus est cependant rare, car la plupart des assureurs pourront vous proposer des formules dès le moment où la carte grise est au nom du titulaire du permis.

Dans le cas d’une voiturette sans permis, le choix de l’assurance doit couvrir tout dommage corporel et/ou matériel.

Assurer une voiture sans permis : comment procéder ?

L’assurance pour voiture sans permis propose les mêmes types de couvertures qu’une solution auto classique. Votre assureur pourra vous proposer 4 formules couvrant l’ensemble des situations que votre véhicule peut rencontrer sur la route.

La première est l’assurance provisoire qui couvre les besoins de votre véhicule sur une période allant de 1 à 90 jours. Cette option sera à retenir pour tout conducteur ayant un minimum d’expérience sur les routes françaises.

L’assurance temporaire fait partie des solutions de courte durée qui couvrent la responsabilité civile automobile, les recours suite à un accident, ainsi que la défense pénale. Elle peut aussi bien être retenue pour une voiture personnelle, que pour un véhicule utilitaire ou pour un transit.

Vous pouvez la demander pour un camping-car, voire un camion de déménagement si vous avez besoin d’en faire assurer pour une courte durée. D’autres types d’assurances sont plus classiques :

L’assurance au tiers

La seconde formule est celle au tiers. Cette assurance couvre seulement la responsabilité civile du conducteur. Cela comprend les dommages à un tiers dont vous pourrez être responsable en cas d’accident.

L’assurance intermédiaire

Celle-ci est applicable aux incendies, aux vols, ainsi qu’aux bris de glace. Vos garanties sont plus performantes, et comptent aussi les cas relevant de la responsabilité civile.

  • L’assurance tous risques et prêt de véhicule

En plus des garanties proposées par les premières formules, l’assurance tous risques couvre aussi les actes de vandalisme. Elle offre également une garantie personnelle du conducteur, et couvrirait les sinistres aux tiers dont il endosse la responsabilité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*