Essai Audi TT roadster: efficacité et haute technologie

Et voilà la nouvelle Audi TT Roadster, 3e génération. Rien à dire c’est plutôt réussi. Fini cet air un peu rondouillard, les lignes sont fines, tendues, plus dynamiques. Les flancs plus droits, la calandre plus large et creusées de 2 larges ouïes d’aération. Les feux effilés et convergents vers le centre. C’est élégant, racé et trapu comme il faut. Ça c’est pour l’extérieur. A l’intérieur c’est bien entendu une stricte 2 places, recouverte d’une capote en toile dite acoustique, épaisse de 5 couches et 15mm, quasiment aussi isolante en terme de son et de température qu’un toit en tôle. Positif, Audi en reste aux fondamentaux, pas de cinématique compliquée, cela se plie et se déplie électriquement en 10 secondes, en roulant jusqu’à 50 KM/H, sans verrouillage manuel et sans encombrer le coffre.

 

 

  Les secrets de l'ingénierie dévoilés : rendons hommage à la Bentley Speed Edition 12

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*